Etudiant(e)s infirmier(e)s : des conditions qui se dégradent

Les locaux dans lesquels nous étudions témoignent d’eux-mêmes. Les blouses sont maintenant payantes, nos indemnités de stage sont au strict minimum et ne rentrent en comptent qu’à partir d’un certain éloignement. En parallèle à cela, une grande partie des étudiants de l’IFSI vivent avec de faibles revenus, en moyenne autour de 500 euros, soit bien en dessous du seuil de pauvreté. Et rassurons-nous car l’IFSI possède un budget d’investissement pour l’année 2013-2014 de… 0 euros ! Le budget de fonctionnement était même en dessous de ce qui était prévu.

A quand le chauffage coupée un jour sur deux pour réaliser des économies ?

Au niveau de l’investissement, des choses simples seraient nécessaire afin d’améliorer nos conditions d’études et donc parallèlement le taux de réussite. C’est pourquoi nous exigeons un financement à la hauteur des besoins qui permettrait, par exemple, d’obtenir un réseau WIFI sur l’IFSI, nous permettant d’accéder facilement à plus de sources d’information. Acquérir de nouveaux ordinateurs pour faciliter l’accès aux personnes n’en possédant pas personnellement. Remplacer les sièges défectueux ou manquants dans les différents amphithéâtres…

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *