IADE: la mobilisation a payé

Iade 001

Près de 500 manifestants ont défilé, jeudi 5 juin, dans Paris pour réclamer l’obtention du grade master pour les Infirmiers anesthésistes diplômés d’État (Iade).
Une délégation a été reçu par des représentants du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère des Affaires sociales et de la Santé.
Cette délégation s’est vu annoncer que « la masteurisation allait intervenir pour l’ensemble de la promotion Iade dès le mois de septembre », a indiqué Thomas Deregnaucourt, secrétaire général de l’Union fédérale des médecins ingénieurs cadres et techniciens de la CGT (Ufmict-CGT), au sortir de cette rencontre
« Ils nous ont indiqué qu’ils allaient faire pression auprès de la CPU [Conférence des présidents d’université, NDLR] pour que les universités signent les conventions d’ici le 15 juillet », a déclaré pour sa part Jean-Marc Serrat, président du Syndicat national des infirmiers anesthésistes (Snia). Dans tous les cas, c’est-à-dire même si toutes les conventions n’étaient pas signées d’ici-là, « tous ceux qui sortent en septembre auront leur grade master ».

Le texte doit être soumis au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser) « dès le mois de septembre », a précisé Thomas Deregnaucourt. Qui ajoute : « On s’est fait fort de rappeler que maintenant que le grade master est vraiment acquis, il va de soi que l’on attend que les grilles indiciaires soient rediscutées à un moment ou à un autre.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *