Déclaration liminaire CGT au CTE du 4 février

Point sur la table

 

 

 

M. Le Directeur

La Cgt souhaite vous alerter sur plusieurs sujets:
– le premier, et non le moindre, est le non remplacement des congés maternité et des arrêts de longue durée. Cette situation rencontrée dans plusieurs services engendre un épuisement physique et psychologique des équipes soignantes. Cet absentéisme est la plus part du temps planifié et les demandes de l’encadrement pour y palier restent souvent sans réponse de votre part, rendant ainsi leur position délicate et inconfortable. Ces remplacements se font, quand cela est possible, par le pool ou par le rappel à domicile des agents en repos. Nous tenons à rappeler que le rôle du pool est de remplacer les arrêts inopinés et non ceux qui sont programmés et que les agents ont besoin de leur repos, la reconnaissance de leur travail commence par le respect de leur repos.

– le deuxième est sur les futurs congés de la période estivale. Alors qu’un avenant au référentiel du temps de travail a été adopté, les dérives managériales commencent. Nous tenons à vous signaler notre inquiétude sur ce sujet.
Là, on annonce aux agents qu’il faut se positionner sur les congés d’été avant la fin janvier, ailleurs on annonce partout que les agents n’auront que 15 jours de vacances, augmentant ainsi un niveau de stress déjà bien haut. Nous tenons à rappeler que la Cgt, comme vous M. Le Directeur, est très attachée au droit et que celui – ci est de trois semaines consécutives de congés en période estivale. Nous serons vigilant sur la validation de ces congés au 31 mars. Passé cette date, la validation est acquise ou bien un arrangement avec les agents aura dû être trouvé. Il est intolérable que cette validation se fasse encore au mois de mai.

– Le troisième sujet est en rapport avec le dialogue social, cher à tous. Qu’en est- il réellement dans notre établissement quand la Cgt interpelle la Direction et que celle – ci reste sans réponse? Il est vrai que, dans le contexte actuel, les organisations syndicales ne sont pas votre priorité mais nous répondre que vous avez pris connaissance de notre problématique et que vous allez étudier le sujet reste un minimum.
Ne tombons pas comme actuellement à la DGOS dans un monologue social.

Pour finir : les politiques d’austérité qui nous sont imposées aujourd’hui détruisent l’humain pour satisfaire l’appétit des financiers. La réduction des dépenses publiques n’a pour seul objectif que de satisfaire les actionnaires du CAC 40. Ce n’est pas qu’une image, c’est la triste vérité. Malheureusement l’essentiel du contenu de la loi santé qui vient d’être publié n’augure rien de bon pour les hospitaliers mais aussi la population. La mise en place du futur GHT nous fait craindre le pire pour les années à venir.

La CGT poursuivra ses actions, ses missions à partir de ses valeurs et des besoins qu’exprimerons les hospitaliers.
Merci.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *