31 mars : mobilisation absolue

loi el komhri

 

 

 

 

La réforme du code du travail : nous sommes tous concernés.

Les agents hospitaliers dépendent du statut général des fonctionnaires, mais depuis
plusieurs années, celui-ci se rapproche du code du travail. De ce fait, la Fonction publique
devient moins statutaire et plus contractuelle.
Les exemples récents sont nombreux, soit par l’adaptation des grandes réformes sociales
telles que la RTT, la réforme des retraites, le jour de carence (récemment remis à l’ordre du
jour des discussions), les recrutements sur titre/sans concours (cat. C), la transposition des
règles du code du travail dans les CHSCT, soit par des méthodes de gestion RH largement
inspirées des pratiques professionnelles telles que l’individualisation de la gestion et de la
rémunération des agents (entretien d’évaluation notamment) conditionnées à l’efficience, la
productivité, la performance, la compétitivité etc…
L’embauche de contractuels, avec pour conséquence une précarisation de l’emploi au sein
de la Fonction publique, s’inscrit dans cette même logique.
Lentement, nos statuts et conditions de travail convergent vers ceux des salariés du privé.
Il est donc de l’intérêt premier de tous les travailleurs, qui relèvent du Code du travail ou des
règles statutaires de la Fonction publique de faire front commun contre cette nouvelle
attaque portée par le gouvernement.
Exigeons ensemble le retrait du projet de loi El Khomri et le renforcement du Code du Travail
dans son rôle de protection des travailleurs.

Tous ensemble; rendez-vous le 31 mars, à 9h, devant l’hôpital.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *