Journée d’action de la santé et de l’action sociale

 

Pourquoi être en grève le 8 novembre prochain ?
Pour dénoncer les restrictions budgétaires qui entrainent des suppressions de postes, le gel des salaires, des fusions, des mutualisations et des fermetures d’établissements…
Ces restrictions dégradent fortement les conditions de travail des personnels hospitaliers avec une pénibilité accrue, des « burn-out » en série, des suicides de professionnels qui se multiplient.
Ce manque de financement volontaire est à l’origine des MAUX que nous connaissons au quotidien : rappels à domicile, suppressions et difficultés à prendre des congés, annulations des formations, modifications des plannings, heures supplémentaires, réorganisations régulières des services … pour gérer l’absentéisme et/ou supprimer du personnel.

Pourquoi être en grève le 8 novembre prochain ?
Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2017 devrait répondre aux besoins de la population or il n’en est rien. Les hôpitaux sont asphyxiés par manque de moyens avec des plans de retour à l’équilibre. Nous dénonçons la Loi Santé avec ses fermetures de lits et suppressions d’emploi annoncées (22 000 postes et 16 000 lits d’hospitalisation) qui seront majorées par le projet de loi présenté en octobre 2016.
Conséquences immédiates pour la population : l’accès, la proximité, la qualité et la gratuité des soins ne seront plus garantis !

Exigeons ensemble :

– Des effectifs en personnel qualifié en adéquation avec la charge de travail,
– La réelle reconnaissance des qualifications,
– De réelles augmentations de salaires,
– La prise en compte réelle de la pénibilité,
– La titularisation et la pérennisation de tous les emplois précaires (20% de nos collègues sont contractuels),
– L’égalité femme-homme,
– L’arrêt des suppressions de postes…

Donc TOUS EN GREVE, le mardi 8 novembre.
Rassemblement dès 14h devant l’entrée du Fontenoy.

 loi-sante

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *