EHPAD: le prendre soin à la carte

convention-tripartite

 

 

 

 

 

Les négociations pour le  renouvellement de la  convention tripartite sont engagées. Cette convention définit les moyens financiers alloués au fonctionnement des Etablissements d’Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD).

Elle est signée par les trois acteurs : le CHM, L’ARS et le Conseil Départemental. Les moyens de financement des effectifs des professionnels sont partagés en trois. Les soins sont financés par l’assurance maladie (à 45%), l’hébergement par les familles (à 38%) et la dépendance par le Département (17%).

Nous savons déjà sur quoi les efforts vont s’appuyés. Une expression du Directeur dans « Hospimédia » cette semaine annonce la suppression d’au moins 29 postes (tout personnel confondu).

Une présentation de cette convention vient d’être faite au CHSCT du 23 octobre. Quelle belle présentation!!! La Direction des soins nous a expliqué comment les soignants devront travailler dans le futur, au coeur des préoccupations des résidents. Tout cela, en respectant la bientraitance, le rythme de vie, la sécurité, l’autonomie, la personnalisation des soins et la liberté de choix des résidents.

Il y aura des petits déjeuners à la carte, les toilettes seront personnalisées…et cela avec des résidents de GIR 1 et  2 !! Nous sommes à des kilomètres de la réalité de terrain. Nous ne voyons  pas déjà comment faire l’actuel avec moins de personnel.

6 aide-soignantes de nuit seront supprimées sur le site de Charles Drouet. Mais par contre un horaire 15h – 22h20 est créé, pour permettre de mieux accompagner les patients au coucher. Car il semblerait qu’une grosse partie des soins de la nuit seraient liés à l’organisation des couchers actuels.

De qui se moque-t-on ?

Le personnel de Charles Drouet et des représentants des familles se sont mobilisés massivement, le 9 octobre dernier, pour dénoncer cette convention et ses conséquences. Une demande d’audience auprès de M. Le Mener, président du Conseil Départemental de la Sarthe, a été faite afin que les agents puissent exprimer leurs craintes face à ce nouveau financement.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *